© 2017 - JEAN-FRANCOIS VIOT - avec l'aide indispensable de Wix.com

Résumé

Quand le fils adolescent d'un paysan perd son père dans des circonstances mystérieuses, un inconnu se précipite vers lui, le jour de l'enterrement, pour lui faire croire à un meurtre. Bien décidé à apprendre comment venger son père, le jeune homme se rend à la citadelle d'Alamut, où son éducation commence, mêlant art de la guerre et intégrisme religieux. Bien vite, il devient le jouet des manipulations du Maître.

 

« Il ne suffit pas de tuer nos ennemis, leur disait Hassan Sabbah, nous ne sommes pas des assassins mais des exécuteurs, nous devons agir en public, pour l’exemple. Nous tuons un homme, nous en terrorisons cent mille. Cependant, il ne suffit pas d’exécuter et de terroriser, il faut aussi savoir mourir, car, en mourant de la façon la plus courageuse, nous forçons l’admiration de la foule. Et de cette foule, des hommes sortiront pour se joindre à nous. Mourir, est plus important que tuer. Nous tuons pour nous défendre, nous mourrons pour convertir ; pour conquérir. Vous n’êtes pas faits pour ce monde, mais pour l’autre."

La pièce, tiré des faits historiques de la secte des Assassins, est une plaidoyer d’une incroyable actualité contre le fanatisme et les promesses frauduleuses des despotes d'hier et d'aujourd'hui. La pièce dénonce l'intégrisme mais ne fait écho à aucune religion en particulier.

"Grands paradoxes des Assassins: (1) Nous aspirons à la paix, mais nous tentons d'y parvenir par le crime. (2) Nous aspirons à libérer l'esprit des hommes, mais nous obéissons nous-mêmes à un maître  (3) Nous prétendons dénoncer les dangers d'une foi aveugle, mais nous suivons nos propres préceptes les yeux fermés."
 

Extrait du Codex d'Altaïr Ibn-La'Ahad

Les Assassins

Edition

Les Assassins sera bientôt disponible sur lulu.com

Extrait

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now